mars 19, 2009

Seattle - Part Deux

Autre longue journée de marche. Ce matin, peu enjoué par la température incertaine et mon infructueuse tentative de show indie-rock, j'étais pas très chaud à l'idée de retourner dans la jungle de cette ville.

En fait, hier soir, je me suis aventuré dans le nord de la ville, hors du centre. Je croyais bien me diriger vers une salle de spectacle (entendons-nous, un bar à venues) mais, j'ai pris une mauvaise direction. J'ai marché très longtemps, dans des coins sombres, jusqu'à ce que deux clodos m'abordent. Retour sur mes pas. Ça doit pas être ici.

Je suis passé, après vérifications sur la carte, à deux coins de rue de ma destination, que je trouvais limite dangereuse vue le quartier. C'est juste que j'ai continué à m'enfoncer dans le dit quartier pour environ quinze minutes. Mauvaise expérience. Pas de musique.

Donc ce matin, pas très enjoué à visiter de nouveaux quartiers. Quand même, je suis parti. Vers le marché. Pas très motivant. Je me suis renseigné sur les bus vers l'Université de Washington. Et j'ai marché.

Même direction que dimanche, parce que l'Université est située juste après Capitol Hill. Juste après, sur une carte touristique.

J'ai dû marcher quatre heures. Environ. Je suis arrêté manger dans le fameux restaurant bondé du week-end, Coastal Kitchen, où j'ai magnifiquement été servi, la bouffe était excellente. Juste le décor qui vieillit mal. Mais propre, quand même.

Je suis donc sorti de ce resto ravi, plein. De café, aussi. Durant mon repas, j'ai lu Lonely Planet. Que je vais connaître par cœur, assurément. Mais j'ai trouvé un cimetierre, entre là et l'Université, Lakeview cemetery, où sont enterrés Bruce Lee et Brandon Lee!! Personne ne m'avait dit ce détail super-hyper-important!

Traversé un quartier résidentiel, Capitol Hill vers U-district, à pieds. Un parc, intéressant. Juste après, le cimetierre. Bon, maintenant, on n'est pas downtown, y'a pas de pancartes qui indiquent où sont les pierres tombales.

Avec les indications du Lonely Planet, j'ai tourné autour. Tout seul, à part quelques paysagistes qui devaient se bidonner à me voir chercher, sachant très bien ce que je cherchais. Je me suis arrêté. Selon mes savants calculs, j'étais juste au bon endroit. Mais je ne voyais rien. Une fille est arrivée, pas très loin, elle cherchait aussi. Comme j'étais debout, immobile, elle a supposé que j'avais trouvé. Elle s'est approché et sur son chemin, s'est arrêtée. À deux, on y est arrivé!! Honnêtement, c'est très sobre comme mémorial. Je suis resté un temps, avant de repartir vers l'Université. Toujours à pieds.

Un beau quartier, de belles maisons. Ici, la crise ne se sent pas. Bon, peut-être que leurs enfants ne mangent plus, que les poissons n'ont plus d'eau, mais le gazon est tondu. Et le SUV attend dans la rue, il réchauffe (quoi?, il fait quand même 8 degrés).

J'arrive au pont qui mène de l'autre côté. Ah oui, pendant toute cette marche, j'ai longé le Lake Washington. C'est relativement grand. Pas large.

University street. U-district est bondé d'étudiants. Évidemment. J'ai l'air vieux dans le paysage, c'est malade. Je marche la rue au complet, à la recherche d'un resto. Mon choix s'arrête sur le Flowers, un buffet végé identifié "not for tourists". Sweet.

Pour être certain d'être étiqueté en entrant, je prends quelques photos. Je me sers, dans une assiette dont la propreté n'a pas été approuvée par Tétreault & cie. La bouffe est très bonne. Bon, de qualité, je sais pas, mais au goût, c'est réussi. J'en reprends, même. Quelques étudiants, des habitués assurément, sont dispersés dans cet établissement qui tient plus de l'armée du salut que d'un resto. Le buffet, c'est une table qui s'étire (sans le truc du milieu) avec quelques plats dessus, des salades au milieu, les plats dans la glace, et un gros bassin qui retient l'eau qui dégoutte de tout ça, juste en-dessous. Miam, c'était bon.

Café Starbucks. Moyen. Pas le format, le goût. Décidemment, ici, c'est pas les Starbucks les meilleurs. Ladro, tellement mieux. Je marche vers le campus.

C'est immense. Le stade où les Huskies jouent, aussi. Enfin, comparé au stade McGill, le ration de place doit être au-dessus de 50!

De vieux bâtiments, des nouveaux. J'entre dans la librairie (en fait, la library, donc la bibliothèque). Quand même bien. Une grande salle, en haut, où il est souligné que ce sont des étudiants qui sont en train d'étudier. On dirait une église. Au bout, une salle vitrée, fermée. Un seul étudiant avec de grand bureau de bois datant de l'invention du bois. On dirait.

Personne ne parle. Je sors, un peu étourdi. Une grande fontaine, le red square, je passe un peu partout dans le campus. Honnêtement, ça ne vaut peut-être pas une journée complète de visite. Mais quand même, comme on dit, la destination importe parfois peu. J'ai marché longtemps pour venir ici, ça compte!

En soirée, souper avec un représentant de compagnie. Mon steak, trop bleu, a complètement été carbonisé par le chef de ce restaurant qui me semblait, à l'origine, très bien.

Demain, retour à Montréal.

1 commentaire:

J a dit...

Salut, comment ça va?

Je m'appelle Joseph. Si ça vous intéresse, vous pouvez gagner de l'argent en postant des textes publicitaires sur votre blog.

Vous pouvez gagner jusqu’à 50 euros par blog ou site Web.

Indiquez-nous les adresses de vos blogs pour que nous puissions vérifier leur compatibilité.

Pour plus d’informations, vous pouvez me contacter par email/messenger :
joseph.brown@live.fr

Nous avons également un système de parrainage, qui vous rapporte jusqu'à 7,5 euros par mois par blog que vous parrainez.

Salutations cordiales.

Joseph